Rechercher
  • Loris Reculard

Apporter la Slow Life dans nos intérieurs

Après des décennies de consommation et d’accumulation matérielle, l’on a pu voir depuis quelques années l’apparition de la notion de Slow Life : Slow Food, Slow Money, Slow Working,… Comprenez là : faire moins, mais faire mieux !


Notre génération, ou une partie au moins, est de plus en plus désireuse de vivre et de consommer moins, ou du moins différemment, dans le respect des ressources et de l’état de notre planète.


Naturellement, ce mouvement est arrivé jusqu’à l’habitat, et la décoration d’intérieur notamment : la Slow Decoration.


Quels sont les idées à récupérer de ce mouvement? Faut-il adopter ses codes esthétiques ou le lifestyle complet ?


Découvrons ensemble les bases de la Slow Decoration :



Slow Life, Minimalisme, Hygge, Bohème,… Quelles différences et quels principes pour votre décoration d’intérieur ?


Selon certains articles que l’on peut lire sur les blogs, il convient de préciser que la Slow Decoration n’est pas un STYLE de décoration, mais un mode de vie et de consommation.


Avoir un intérieur d’inspiration minimaliste ou « bohème », par exemple, ne signifie pas nécessairement vivre ou consommer de manière minimaliste.


En effet, créer une ambiance qui ressemble à du slow en achetant tout son mobilier neuf a moins de sens que concevoir son intérieur grâce à un mélange d’objets chinés ou up-cyclés (détournés de leur usage premier pour servir à nouveau).


Ce constat ne retire rien à la qualité de certains intérieurs épurés et typés slow-life, chacun étant libre d’intégrer ces principes au niveau qu’il le souhaite.


La pensée Slow commence généralement par le tri des effets personnels, dans le but de ne garder que l’essentiel.

Il ne s’agit pas de se priver de confort, mais au contraire de recentrer le confort sur les éléments dont vous avez vraiment besoin.


D’ailleurs, un intérieur pensé de cette manière dégage en général une impression de nature et de plénitude, grâce à la présence de matériaux naturels et d’objets qui ont « une âme »




Architectes d’intérieur et Slow Decoration



Lorsqu’on pense à la Slow Decoration, on peut imaginer qu’il s’agit là de la fin des métiers du design d’intérieur, puisqu’il s’agit d’un mouvement visant à recycler et simplifier votre décoration.


Mais en réalité, votre architecte d’intérieur ou votre décorateur/décoratrice peuvent être placés au centre de votre projet;


Vous souhaitez recycler un meuble ancien, en le remettant au goût du jour avec une nouvelle couleur ? Vous avez envie de détourner des objets chinés en objets du quotidien ?


Ces professionnels, grâce à leurs connaissances des matériaux et à leur veille permanente sur les techniques appliquées au design d’intérieur, sont plus que qualifiés pour répondre à vos attentes sur le sujet, en créant un équilibre entre utilisation responsable des ressources et recherche esthétique.

Quitte à rénover votre ancienne commode, autant créer une ambiance qui la mette en valeur !


À bientôt pour d'autres articles


LRCD.

5 vues0 commentaire